La fin d’un long parcours pour le début d’une grande aventure

Tout commence par la recherche d’un autocar pour servir de base au projet d’aménagement. En espérant ne pas retomber dans le même écueil que lors du premier projet…

Cette fois-ci, fort de l’expérience avec l’achat du Setra et les vacances en caravane le temps que le Setra prenne la route, nous sommes un peu plus au fait des points à vraiment prendre en compte et ceux à laisser de côté.

Comme on veut un véhicule spacieux une fois aménagé, il est impératif de placer plusieurs éléments fixes dans les soutes (réserves d’eau, batteries, gaz, lave-ligne…) en plus du rangement pour les vélos et le matériel pour les sorties d’été ou d’hiver. Sans oublier les inévitables chaises et table pour repas en extérieur. Bref, pas mal de choses, donc des grandes soutes. Tant pis pour le pont à 3 m 50 du secteur pour rattraper l’autoroute, il nous semble désormais plus important de faire un détour quelques fois plutôt que de se priver d’espace de vie toutes les sorties.

Premier projet : prises d’information courant octobre 2008, décision de se lancer courant mars 2009, achat du Setra 215 HR en juin 2009. Livré immédiatement après son dernier trajet scolaire par le transporteur local à moins de 30 km (après avoir parcouru la moitié de la France pour aller voir des cars tellement bien sur l’annonce…).
Démontage intégral immédiat (banquettes, habillage et planchers) pour traquer la rouille par acquis de conscience. Treillis propre vu de dessous mais par le plancher, c’est plus tellement la même histoire. Si bien que le projet est finalement définitivement abandonné en 2011. Passage du Setra en  » cabane au fond du jardin « .

Second projet : fin 2014, relance du projet d’aménagement d’autocar mais cette fois-ci avec un car réputé pour être peu touché par la rouille, le FR1. Après plusieurs visites infructueuses de particuliers et négociants (encore et toujours ces arnaques aux photos…), le constat est le même que pour la quête du Setra :  » pas simple d’être sûr que le voyage entrepris en vaille le coup « . La traversée de toute la France dans sa hauteur n’aura finalement pas été vain puisqu’on en a profité pour visiter Paris.
Au fil d’une annonce, le FR1 initialement projeté sera remplacé par son successeur, l’Iliade. La version grand tourisme a bien évidement été privilégiée pour sa hauteur de soute. L’Aventure avec un grand « A » est donc lancée…

Mais le chemin n’est pas si simple que ça…

Annonce vue début février 2014. Prise de contact immédiat dans l’heure suivant la parution. Déplacement dans la foulée (env. 200 km) en fin de semaine. Inspection du car. Bon, il ne présente pas très bien avec ces coulures, mais un bon nettoyage et ça ira, l’essentiel étant bien présent : ossature saine, moteur en parfait état et éléments de sécurités opérationnels. Petit temps de réflexion (plus pour la forme et voir pour négocier le prix) et la vente est finalisée par téléphone le mercredi. Re-déplacement le week-end suivant pour remplir les papiers.

Petit hic, carte grise originale non disponible car toujours en possession du locataire. Mouais, acceptons et laissons venir. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a fallut attendre entre le moment de l’achat (fev.2014) et la livraison effective (30 mai 2014) : oubli de rendez-vous, maladie, contre-temps, problème avec le car… j’ai à peu près de quoi construire un guide d’excuse en 10 leçons.

Le car arrive donc à la maison mais toujours sans ça carte grise… C’est finalement en juillet que je reçois la carte grise à mon nom avec quelques temps après une réclamation de facture du vendeur me facturant la carte grise que je n’ai évidement pas réglée car non demandé : je voulais la carte grise de l’ancien propriétaire, même avec la mention du loueur ou de la quelconque bidouille présumée…

Le 5 juillet, le car est enfin en règle, ouf… On peut lancer le déclassement…puis l’aménagement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.